Titulaire de la chaire

Joe Wiart

Joe Wiart

Professeur à Télécom Paris

Joe Wiart, Ingénieur Général des Mines (92) HDR 95 PHD 95 est, depuis 2015, le titulaire de la Chaire “ Caractérisation, modélisation et maitrise” (C2M) de l’IMT (Institut Mines-Télécom). Président du Comité Européen de Normalisation Électrotechnique (CENELEC) TC106x en charge des normes relatives à l’exposition des personnes, il est depuis 2018 le président du « Comité d’orientation de l’observatoire Ondes-Paris de la ville de Paris ».

Il est l'actuel président de la Commission k de l'Union internationale des sciences de la radio (URSI) et a été le président de L’URSI France (CNFRS).

Il est membre émérite de la Société des Ingénieurs environnementales (SEE) depuis 2008 et membre senior de l'Institut des ingénieurs électriciens et électroniciens (IEEE) depuis 2002. Il a été auparavant le chef de l'unité de recherche d'Orange (ex-France Télécom) chargée des études relatives à l'exposition humaine aux champs électromagnétiques. Il a dirigé ou a contribué à de nombreux projets nationaux et internationaux dédiés à la dosimétrie comme le projet Européen Lexnet (http://www.lexnet-project.eu/), ou les projets ANSES Acte et AMPERE. Ses intérêts de recherche sont dosimétrie, les méthodes numériques, l’intelligence artificielle et les statistiques appliquées dans l'électromagnétisme et la dosimétrie stochastique. Ses travaux ont donné lieu à plus de 130 publications dans des journaux à comité de lecture et plus de 200 communications dans des congrès.

Membres permanents

Isabelle Bloch

Isabelle Bloch

Enseignante-chercheuse à Télécom Paris
Enseignante-chercheuse à Télécom Paris depuis 1991, Isabelle Bloch travaille actuellement sur la modélisation mathématique des relations spatiales et sur le raisonnement spatial au sein du LTCI (équipe IMAGES).
Elle construit des modèles mathématiques, qui sont ensuite intégrés dans des algorithmes pour l’aide à l’interprétation d’images, notamment médicales. Dans ce domaine d’application, la chercheuse propose des méthodes pour aider les médecins à analyser et interpréter les images. Pour cela, elle modélise les relations spatiales entre les objets, puis les intègre dans des processus d’analyse et d’interprétation pour guider la segmentation, c’est-à-dire déterminer les contours ou surfaces des différents objets dans une image, et la reconnaissance des objets (organes ou pathologies), en restreignant la zone de recherche.
Il s’agit donc de raisonnement spatial, développé à l’aide de méthodes algébriques essentiellement (morphologie mathématique, ensemble flous, logiques). Ces recherches ont de nombreuses applications, principalement dans l’imagerie médicale donc, avec notamment, en collaboration étroite avec des CHU, l’aide au diagnostic et à la planification chirurgicale – en permettant une chirurgie moins invasive – ou thérapeutique, le suivi dans le temps, etc.
La chercheuse a travaillé auparavant sur la fusion d’informations, ou comment combiner des informations variées issues d’images d’origines différentes d’un même problème et améliorer la prise de décision quant à l’objet d’observation. Ces travaux sur la fusion font aujourd’hui partie du processus de traitement de l’information dans plusieurs domaines, y compris les travaux en cours en imagerie médicale et en raisonnement spatial.
Récemment, Isabelle Bloch a entamé une collaboration prospective avec des chercheurs de l’Ircam (Institut de Recherche et Coordination Acoustique/Musique) afin d’étendre les outils de représentation spatiale qu’elle développe pour envisager des ramifications dans la représentation spatiale de la musique.
Isabelle Bloch a été distinguée en 2008 par la médaille Blondel, qui récompense chaque année les travaux d’exception d’un(e) jeune scientifique.

Voir son site

Laura Draetta

Laura Draetta

Maître de conférence à Télécom Paris

Laura Draetta est maître de conférence en sociologie à Télécom Paris, chercheure à l’Institut Interdisciplinaire de l’Innovation, chercheure associées à la chaire de Responsabilité Sociale et de Développement Durable, UQAM, Montréal, chercheure associée à la chaire C2S et chercheure invitée à l’Université de Californie à Berkley, département d’histoire des sciences et technologies.

Ses intérêts de recherche se situent à l’intersection de la sociologie de l’environnement, de la sociologie de l’innovation et des science and technology studies (STS). Elle s’intéresse principalement aux processus de confrontation qui associent, et parfois opposent, Technologie, Environnement et Société dans la construction de l’innovation. À partir de terrains d’enquête nationaux et internationaux (Italie, Chine, Etats-Unis), mes travaux portent sur deux principaux axes de recherche : Environnementalisme industriel et innovation responsable à l’ère de la société du risque et Science, Technologie, Environnement et Publics.

Mots clés : Développement Durable, Environnementalisme industriel, Innovation responsable, RSE, REP, Green-IT, Eco-conception, DEEE, Controverses socio-techniques, Perception sociale du risque, RFID, Smart Meters, Quantified Self.

Voir son site
Francesco Ferranti

Francesco Ferranti

Maître de conférence à IMT Atlantique

Francesco Ferranti a obtenu son doctorat en génie électrique à l'Université de Gand, Gand, Belgique, en 2011. Il est actuellement professeur agrégé au département de micro-ondes de l'Institut Mines-Télécom (IMT) Atlantique, France.

Il est l'auteur et le coauteur de 54 articles dans des revues internationales à comité de lecture, de 50 articles dans des conférences internationales à comité de lecture et de 2 chapitres de livres. Ses intérêts de recherche comprennent la macromodélisation paramétrée et la réduction de l'ordre des modèles, les techniques d'échantillonnage adaptatif, la quantification de l'incertitude, l'optimisation, la modélisation comportementale, la conception et la caractérisation de micro-ondes.

Il est membre senior de l'IEEE. Il a reçu le prix Anile-ECMI pour les mathématiques dans l'industrie 2012 et le prix commémoratif du président de la Société de compatibilité électromagnétique 2012. Il a été président du programme de l'atelier de l'IEEE sur l'intégrité du signal et de l'alimentation (SPI) 2014 et secrétaire de l'atelier international sur les circuits intégrés non linéaires à micro-ondes et à ondes millimétriques (INMMMIC) 2014. Il est membre des comités de programmes techniques de l'atelier SPI de l'IEEE, de la conférence de l'IEEE sur la performance électrique des boîtiers et systèmes électroniques (EPEPS) et de la conférence internationale de l'IEEE sur la modélisation et l'optimisation électromagnétique numérique et multiphysique (NEMOv).

Christian Person

Christian Person

Adjoint Directeur Recherche et Innovation et responsable pôle Doctorat à IMT Atlantique

Christian Person est diplômé d’un doctorat en électronique de l’Université de Brest en 1994. Depuis 10091, il est professeur assistant au département micro-ondes de l’École nationale supérieure des télécommunications de Bretagne à Brest. En 2003, il est devenu professeur à l’Institut Télécom / Télécom Bretagne (devenu IMT Atlantique) où il mène actuellement des recherches au sein du Laboratoire de science et technologie de l’information et de la communication (Lab-STICC).

Il participe au développement de nouvelles technologies pour les applications et les systèmes d’hyperfréquences et à ondes millimétriques. Ses activités sont particulièrement axées sur la conception de fonctions passives (filtres, coupleurs) et d’antennes, apportant des solutions originales en termes de techniques de synthèse, de procédures d’analyse et d’optimisation ainsi que de mise en œuvre technologique (Mousse, plastique, LTCC, ...).

Il s'intéresse également aux frontaux RF intégrés sur silicium et participe actuellement à différents programmes de recherche français et européens portant sur les antennes SoC / SiP et les structures reconfigurables pour les systèmes intelligents.

 

Voir son site

Christophe Roblin

Christophe Roblin

Maître de conférence à Télécom Paris

Christophe ROBLIN est professeur associé à Télécom Paris depuis l'automne 2010. Il est professeur associé à l'ENSTA-Paris (École Nationale Supérieure de Techniques Avancées Paris) depuis 18 ans et responsable du groupe Microwave depuis 1995. Il est diplômé en génie électrique de l'École Nationale de l'Aéronautique et de l'Espace depuis 1987, elle a obtenu son doctorat en récepteurs sub-millimétriques pour la radioastronomie en 1992. M. Roblin possède une solide expérience en conception et modélisation d'antennes et circuits hyperfréquences. Depuis 2002, ses activités de recherche portent sur les communications dans la bande Ultrawide, en se concentrant sur la conception d’antennes UWB, la caractérisation et la modélisation paramétrique. Il est également impliqué dans les thèmes d'antenne et de canal pour Body Area Networks, ainsi que dans la modélisation d'antennes statistiques. Il a contribué de manière significative à plusieurs projets européens - ADAMO (FP4), ULTRAWAVES (FP5) et PULSERS I & II - et a été le chef d’équipe ENSTA de PULSERS I et du projet BANET on WBAN de l’ANR. Il a participé aux projets SELECT du FP7 (concernant les RFID hybrides UHF / UWB avec fonctions de localisation (RTLS)) et LEXNET (exposition aux champs électromagnétiques). M. Roblin est l'auteur ou le coauteur d'environ 150 publications, communications, rapports techniques et chapitres de livres.

Doctorants

Soumaya Azzi

Soumaya Azzi

Doctorante

Amarezza Chobineh

Doctorant
Bader Fetouri

Bader Fetouri

Doctorant
Junxiang Li

Junxiang Li

Doctorante

Post-doctorants

Xi Cheng

Xi Cheng

Post-doctorante
Zicheng Lui

Zicheng Lui

Post-doctorant
Taghrid Mazloum

Taghrid Mazloum

Post-doctorant
Shanshan Wang

Shanshan Wang

Post-doctorant